T +33 2 97 88 22 60

With us, people always come first
Oldřich Electrical Engineer

Éditorial mensuel

Bienvenue sur la page du Club Alvey ! Un lieu où nous voulons partager nos idées avec vous et même vous divertir. Explorez-en toutes les parties : nous sommes convaincus que vous y trouverez des informations utiles et intéressantes, à la fois pour votre travail et pour votre loisir. Nous espérons que vous apprécierez. N’hésitez pas à nous faire partager votre opinion !

2016/12 : VERS LE FUTUR ET VERS UNE NOUVELLE ANNEE

Maarten van Leeuwen

Cher lecteur, tout d’abord je tiens à vous remercier de prendre le temps de lire cet éditorial, et pour ceux que vous avez peut-être lus avant celui-ci.

Cet éditorial est le 41ème d’une série qui a duré près de trois ans. 

Cette année arrive à son terme, et bientôt nous en entamerons une nouvelle. La seule chose qui soit constante dans la vie, c’est le changement. Cela signifie que certaines choses commencent, alors que d’autres se terminent. Une chose qui arrive à terme ce jour, sont ces éditoriaux mensuels. Nous devrions les remplacer par des briefings plus techniques, rédigés par des spécialistes et édités par mes soins. Ces briefings ne seront pas mensuels, puisque cela dépendra donc de vous. En effet, faites nous savoir quels sont les sujets dont vous aimeriez entendre parler, et si cela entre dans notre champ d’expertise, nous y consentirons avec plaisir ! Nous avons d’ores et déjà préparé un article très intéressant pour le mois de Janvier, traitant du Slotting et Mapping, rédigé par notre Directeur IT, Alban Plait-Doin.

Le mois de Décembre est toujours un mois de réflexion pour moi, et pour beaucoup d’autres. C’est un mois auquel nous pensons aux nombreuses personnes que nous aimons et qui ne sont plus auprès de nous, qu’ils aient quitté ce monde ou qu’ils aient simplement pris un chemin différent du nôtre. 

C’est aussi un mois où nous réfléchissons aux évènements de l’année, la situation mondiale qui en découle. Le monde est-il plus sûr et plus agréable qu’il y a un an ? Rien n’est moins sûr.

Plusieurs tendances peuvent-être observées. Il y a une véritable tendance à se concentrer davantage sur le paraître, que sur l’être. C’est notable auprès des politiciens. Ce qu’ils disent est très majoritairement sans importance et reflète ce qu’ils pensent que nous voulons entendre, plutôt que ce qu’ils pensent sérieusement devoir faire, tant est qu’ils aient des idées à ce propos. N’importe qui ayant regardé les élections américaines s’accordera à dire que le niveau est descendu très bas.

Une autre tendance, peut-être corrélée, est celle de l’agacement des citoyens envers leurs politiciens. Ces derniers tiennent des propos vagues, sans parler de leurs programmes. Ce que le peuple veut, ce sont des dirigeants clairs et des réponses simples à des difficultés sur le long terme.

Le résultat est que nous avons maintenant, dans un certain nombre de pays clés, des dirigeants originaux et qui ne mâchent pas leurs mots. Dans les Philippines, vous pouvez être abattu en pleine rue si les forces de police « pensent » que vous pourriez être dealer de drogue. En Indonésie, ne prenez même pas la peine de candidater à un poste gouvernemental si vous êtes gay. Il y a des pays européens, et très proches de l’Europe où la démocratie semble rapidement disparaître. Un dirigeant d’extrême droite en France n’est plus à exclure. Et aux USA…. Nous verrons. Une chose est sûre : ce sera un président comme nous en avons rarement vu depuis longtemps. 

Ces problèmes ne datent pas d’hier. Ce sont des évènements cycliques. Nous avons observé les mêmes difficultés à la fin de la République de Weimar. Cela ne signifie pas que je voudrais comparer les leaders émergeants d’aujourd’hui avec ce leader manipulateur ayant régit après la République de Weimar ! Nous avons également observé ce cycle lors de la plus ancienne démocratie au monde. En effet les Athéniens ne cessaient de se disputer pour savoir qui serait le Général de l’Armée, alors que les Spartes étaient déjà –littéralement- aux portes de la ville. 

Je suppose que l’humanité est à un stade où elle doit traverser ces cycles, et à la fin de chaque cycle nous avons, pour un court moment, des politiciens qui veulent en priorité servir leur pays. Leurs propres intérêts sont alors secondaires, tout l’inverse de ce dont nous sommes témoins de nos jours.  

Que le monde devienne meilleur ne peut se mesurer sur quelques années. Toutefois, sur le long terme on peut s’apercevoir que le monde est mille fois meilleur, plus sûr, plus confortable, plus juste qu’il y a 2000 ans, 500 ans voire même 100 ans. Et je n’ai aucun doute sur le fait que cette tendance continuera.

Maarten van Leeuwen
Directeur Général du Groupe

Si vous souhaitez réagir à cet article, vous pouvez envoyer vos commentaires à club@alvey.be.

 

Articles précédents

    Certificats

    Contact