Pensez-vous que le monde soit un village global?

Pensez-vous que le monde soit un village global?

 

Éditorial mensuel

Bienvenue sur la page du Club Alvey ! Un lieu où nous voulons partager nos idées avec vous et même vous divertir. Explorez-en toutes les parties : nous sommes convaincus que vous y trouverez des informations utiles et intéressantes, à la fois pour votre travail et pour votre loisir. Nous espérons que vous apprécierez. N’hésitez pas à nous faire partager votre opinion !

2016/11 : ALL4PACK ET LE MONDE COMME VILLAGE PLANETAIRE

Maarten van Leeuwen

Un des évènements majeurs de notre industrie arrive à grand pas : le salon All4Pack, connu auparavant  sous le nom d’Emballage. L’équipe Alvey y disposera d’un stand, et espère sincèrement pouvoir vous y rencontrer.

Une question que nous avons déjà soulevée, c’est celle de notre présence à ce salon. Après tout, il y a maintenant internet, et le monde est devenu ce que l’on peut appeler un « village planétaire ». N’est-ce pas ?

Nous avons déjà répondu à la première question il y a quelques années : nous sommes présents à ce salon car nous voulons vous rencontrer. Bien sûr, nous adorons les technologies modernes et y adhérons,  mais nous pensons aussi que rien ne peut remplacer une rencontre physique. Cela relève de notre nature humaine, et de notre psychologie. Après tout, nous vendons de la confiance, et cette confiance se gagne rarement au travers d’un coup de téléphone, ou d’une conférence sur skype.

Et le monde, est-il devenu un simple village planétaire ? Je crois qu’il s’agit là d’un pur non-sens. Un village est un endroit ou tous se connaissent, et dont vous pourriez faire le tour à pied. Le monde compte environ 7 milliards d’habitants, dont je ne connais que quelques 2000 individus. Quand je rends visite à ma sœur en Nouvelle Zélande, ce sont 36 heures de voyage qui nous séparent, et ce n’est certainement pas à pied que je peux m’y rendre.

Bien sûr qu’au travers d’internet, nous pouvons, du moins théoriquement, contacter n’importe qui sur Terre. Cependant, la barrière de langue, les différences culturelles, et les différents fuseaux horaires rendent souvent difficile d’établir un vrai contact. 

Je pourrais aisément trouver une voiture d’occasion à Rio de Janeiro, ou bien un plombier à Nairobi. Mais à quoi cela pourrait bien me servir ?  Cela me couterai une petite fortune de faire venir la voiture jusqu’à chez moi, quand bien même elle passerait les douanes et autres tracas réglementaires. Et le plombier de Nairobi ? Il est peu probable qu’il accepte de réparer mon robinet  à bas prix. Peut-être même ne passerait-il pas la frontière.

Au contraire, je trouve agaçant que beaucoup de sites internet ne dévoilent pas leur localisation. Pour beaucoup d’entre nous, et dans la plupart des cas, nous recherchons quelque chose de local, disons à 10km de là où nous en avons besoin. Et les analyses du trafic internet le montrent : plus de 80% des visiteurs de ces sites sont dans un rayon d’une dizaine à quelques centaines de kilomètres, et seulement une toute petite partie est transatlantique.

Je ne crois pas que le monde devienne un jour un « village planétaire », et je crois que ça n’est pas une mauvaise chose. Le temps nécessaire pour voyager sera toujours une contrainte, et nous aurons toujours besoin d’un contact physique avec les autres. Ce dont nous avons besoin, tout comme nos ancêtres, c’est de nous rassembler autour d’un feu, et de partager bon un verre de vin –ou de thé- provenant de la même bouteille – ou de la même bouilloire.

Maarten van Leeuwen
Directeur Général du Groupe

Si vous souhaitez réagir à cet article, vous pouvez envoyer vos commentaires à club@alvey.be.

 

Articles précédents

    Pensez-vous que le monde soit un village global?

    Pensez-vous que le monde soit un village global?

     

    Certificats

    Contact