Est-ce que les robots sont toujours la meilleure solution pour la palettisation ?

Est-ce que les robots sont toujours la meilleure solution pour la palettisation ?

 

Éditorial mensuel

Bienvenue sur la page du Club Alvey ! Un lieu où nous voulons partager nos idées avec vous et même vous divertir. Explorez-en toutes les parties : nous sommes convaincus que vous y trouverez des informations utiles et intéressantes, à la fois pour votre travail et pour votre loisir. Nous espérons que vous apprécierez. N’hésitez pas à nous faire partager votre opinion !

2016/05 : À propos des robots de palettisation

Maarten van Leeuwen

Il faut le reconnaître, Alvey n’est pas très connu pour ses solutions de robots. Certains pensent que nous y sommes opposés. Ce n’est pas vrai. D’autres pensent que nous n’y connaissons pas grand-chose. Ce n’est pas vrai non-plus. En fait, nous travaillons sur des projets de robots presque à chaque instant au cours de l’année. Cependant, il est vrai que la majorité de nos projets ne sont pas des projets robot. Cet article porte sur les avantages et les inconvénients des robots de palettisation.

Quand nous étudions un nouveau projet de palettisation, notre règle interne est de commencer par voir si nous pouvons le faire avec un robot. Pourquoi ? C’est simple ; si le projet PEUT être fait avec un robot, il y a de bonnes chances que ce soit la solution la moins chère. Évidemment, nous ne fabriquons pas les robots : nous les achetons chez ABB, Fanuc ou Kuka. Nous fabriquons nous-même le préhenseur dans la majorité des cas, mais ce n’est pas beaucoup de travail. Cela signifie que nos ressources restent en grande partie disponibles pour travailler sur d’autres projets, ce qui est bon pour le throughput. Et beaucoup de clients aiment les robots, car ils sont intéressants et agréables à regarder. Et oui, cher lecteur, les sentiments ONT leur importance dans ce monde, peu importe combien d’entre nous le nient.

Un autre avantage des robots, est qu’ils sont par nature « multi-lignes », ce qui signifie qu’ils sont susceptibles de traiter plusieurs lignes de conditionnement en même temps.

Donc les robots ne sont pas chers, bons pour nos affaires, agréables à regarder, et peuvent traiter plusieurs lignes de conditionnement. Est-ce qu’il y a des inconvénients ? Oui, il y en a, et c’est la raison pour laquelle les projets à base de robots restent une minorité.

Tout d’abord, les robots sont limités à environ 8 cycles par minute (selon la configuration). Cela signifie qu’ils peuvent se déplacer et « faire quelque chose » environ 8 fois par minute. Ça peut être de prendre une caisse et de la déposer sur une palette. Évidemment, dans de nombreux cas, nous pouvons prendre plus d'une caisse à la fois, par exemple une rangée, ou même une couche complète, en un seul cycle. Cependant, la palettisation implique bien plus que de prendre des caisses et de les déposer. Nous devons prendre la palette vide, à moins que nous ayons un convoyeur pour cela – mais cela augmente les coûts. Souvent, il y a des intercalaires à déposer sur la palette vide, entre les couches, ou sur le dessus de la palette pleine. Tout ceci prend du temps, et plus nous avons de choses à manipuler, plus le préhenseur devient complexe.

Toujours concernant le préhenseur dont le but principal est de prendre des caisses pour les déposer sur une palette, selon le type de préhenseur, et selon le plan de palettisation, ça peut impliquer de laisser un espace entre les colis, rendant la palette légèrement moins stable. Si en plus les caisses ne sont pas parfaites, comme on le voit souvent pour les pommes de terre et légumes surgelés, la stabilité de la palette devient un défi. Le robot est programmé pour aller à toutes les positions requises pour les dimensions d’une caisse donnée. Toutefois, si les dimensions de la caisse varient d'un lot à l'autre (pour le même produit), cela peut provoquer des problèmes de qualité d'empilement et de stabilité. Si, par exemple, nous avons besoin de dispositifs de serrage pour stabiliser la couche après formation, nous commençons à avoir une installation assez complexe. Tant et si bien que les avantages de coûts commencent à diminuer, et un palettiseur à dépose de couches commence à devenir plus simple, et finalement, une solution plus rentable.

Un dernier inconvénient des robots est l’encombrement. Une fois que toutes les questions relatives à la sécurité, à l'accessibilité et aux équipements périphériques sont prises en compte, ils ont tendance à prendre beaucoup de place, ce qui peut être un défi dans les usines existantes, et qui est chère en général dans notre partie du monde.

Alvey est souvent contacté pour des projets de palettisation à hautes cadences, et comme vous le savez probablement, dans le froid négatif, qui est l’une de nos spécialités. Comme nous l’avons vu plus haut, les robots ne sont souvent pas idéaux pour l’une ou l’autre situation.

Cet article traite le sujet en termes très généraux. En réalité, il n'y a pas de réponse claire et tranchée. Chaque cas est unique, et chaque cas doit être étudié en détail. À la fin de la journée, ce n’est pas important de savoir si nous utilisons des robots ou autre chose. Ce qui est important est que le client ait une installation dont il est ravi.

Maarten van Leeuwen
Directeur Général du Groupe

Si vous souhaitez réagir à cet article, vous pouvez envoyer vos commentaires à club@alvey.be.

 

Articles précédents

    Est-ce que les robots sont toujours la meilleure solution pour la palettisation ?

    Est-ce que les robots sont toujours la meilleure solution pour la palettisation ?

     

    Certificats

    Contact