Une Union Européenne forte et cohérente fait partie de la réponse aux challenges auxquels l'Europe est confrontée aujourd'hui.

Une Union Européenne forte et cohérente fait partie de la réponse aux challenges auxquels l'Europe est confrontée aujourd'hui.

 

Éditorial mensuel

Bienvenue sur la page du Club Alvey ! Un lieu où nous voulons partager nos idées avec vous et même vous divertir. Explorez-en toutes les parties : nous sommes convaincus que vous y trouverez des informations utiles et intéressantes, à la fois pour votre travail et pour votre loisir. Nous espérons que vous apprécierez. N’hésitez pas à nous faire partager votre opinion !

2016/03 : Arrêtez cette mascarade

Maarten van Leeuwen

M. Cameron a obtenu gain de cause le mois dernier. Quel genre de victoire ? Celle qui offre davantage de possibilités d'exemption et de « freins d'urgence », à l’UE déjà très fragmentée et impuissante.

Je ne suis pas le seul à être frustré – et plus que légèrement inquiet – à propos de l'état de l'UE, qui est illustré par le livre (à lire absolument) de Guy Verhofstadt : « la maladie de l'Europe ». 

Si vous lisez ce livre, que je recommande fortement, vous verrez que l'Europe est encore plus divisée et faible que vous ne l’aviez probablement imaginé dans vos rêves les plus fous.

Le dernier scandale de Cameron (parce que c’en est bien un) est sans doute causé par la crise de l'immigration. Ceci est particulièrement amer, étant donné que la crise est causée principalement par l'absence d'une Europe forte et unifiée. Fragiliser encore plus l'Europe ne servira pas à atténuer les problèmes. Et le Royaume-Uni peut faire ce qu'il veut : l'histoire a amplement démontré que la construction de murs ne fait en fin de compte rien pour stopper la migration des populations. Si vous doutez de cet argument, pensez à la muraille de Chine, au mur d'Hadrien ou, beaucoup plus récemment, au Rideau de Fer.

Nous devons nous réveiller en Europe. Le Monde connaît une évolution rapide et imparable. La Chine est manifestement en train de faire une démonstration de force, développe sa propre industrie de défense, et construit par exemple ses propres porte-avions. La Russie a su dépasser la chute de l'Union Soviétique, et est très clairement prête à reprendre sa position en tant que puissance mondiale. L'Inde est un pays dont la population s’élève à 1,2 milliard d’habitants, et l'Indonésie – oui, l’Indonésie – est un marché unique à croissance rapide, où une seule langue est parlée, et dont la population approche les 260 millions d’habitants. En d'autres termes, la population de l'Indonésie est proche de celle des États-Unis, et représente plus de la moitié de celle de l'UE.

Seulement, l'UE ne peut sans doute pas prétendre en faire partie : elle n'a pas le leadership pour faire valoir sa parole (connaissez-vous le rôle de Juncker, en opposition à celui de Tusk, ou du Président des 6 mois ? Je ne sais pas, sans doute pas plus que Guy Verhofstadt !). Elle n'a pas de politique claire, de force de défense, de monnaie, ni même de langue. Alors que le monde est confronté à des défis sans précédent, on se chamaille en Europe pour savoir si l'un des états membres doit réduire ou non le soutien aux enfants pour les « étrangers », et nous avons un parlement qui ne contrôle pas l'Exécutif comme il le devrait, mais fait à la place la navette entre Bruxelles et Strasbourg comme si c’était un cirque géant impliquant des centaines de camions et des dizaines de lobbyistes.

Malheureusement, il semble qu’en tant que citoyen, nous ne puissions pas faire grand-chose pour arrêter cette mascarade. Il y a beaucoup de partis eurosceptiques qui semblent plus disposés à endommager encore plus l'UE. Il ne semble pas y avoir de partis politiques avec une vision franche pour l'intégration européenne. Ce qui n’est pas surprenant si on y pense, car dans la configuration actuelle, les partis ayant une telle vision de l'intégration positive mèneraient essentiellement à une voie d'auto-effacement. L'Europe devrait commencer à exister, les partis locaux à diminuer pour disparaître indubitablement.

Nous avons besoin de leaders, de leadership et d’une vision. Nous devons arrêter cette farce. Nous avons besoin de gens tels que Paul-Henri Spaak, Robert Schumann, Konrad Adenauer et Winston Churchill. Nous avons besoin de personnes ayant de la perception et du courage, prêtes à créer et exploiter ensemble une Europe réelle, forte et unie, que nous pouvons adopter – ou rejeter – lors d'un référendum. Les pays qui rejettent une telle vision doivent le faire et devraient partir – et nous laisser seuls. De tels pays – y compris le Royaume-Uni – vont bientôt découvrir qu'ils sont seuls dehors dans le froid. Le Royaume-Uni peut garder son précieux marché financier, et refuser la pension alimentaire à l'étranger polonais ou tchèque. Sur sa base autonome, il va finir par découvrir que cela ne signifie rien dans le monde qui est en train de se dessiner, et il finira par devenir un trou perdu.

Maarten van Leeuwen
Directeur Général du Groupe

Si vous souhaitez réagir à cet article, vous pouvez envoyer vos commentaires à club@alvey.be.

 

Articles précédents

    Une Union Européenne forte et cohérente fait partie de la réponse aux challenges auxquels l'Europe est confrontée aujourd'hui.

    Une Union Européenne forte et cohérente fait partie de la réponse aux challenges auxquels l'Europe est confrontée aujourd'hui.

     

    Certificats

    Contact