T +33 2 97 88 22 60

With us, people always come first
Oldřich Electrical Engineer

Est-ce l’ensemble de l’industrie automobile qui « triche » d’une façon ou d’une autre sur les chiffres des émissions et consommations ?

Est-ce l’ensemble de l’industrie automobile qui « triche » d’une façon ou d’une autre sur les chiffres des émissions et consommations ?

 

Éditorial mensuel

Bienvenue sur la page du Club Alvey ! Un lieu où nous voulons partager nos idées avec vous et même vous divertir. Explorez-en toutes les parties : nous sommes convaincus que vous y trouverez des informations utiles et intéressantes, à la fois pour votre travail et pour votre loisir. Nous espérons que vous apprécierez. N’hésitez pas à nous faire partager votre opinion !

2015/10 : Émissions frauduleuses

Maarten van Leeuwen

C’est à la une des actualités, et le cas semble indubitable : Volkswagen a triché avec les émissions polluantes de leurs moteurs aux USA, et peut-être ailleurs. Il est probable que les autres marques du groupe (Audi, Škoda et Seat) soient également concernées. Le PDG ne savait rien à ce sujet, mais a démissionné.

À la réflexion,  cette histoire soulève plus de questions que de réponses. Plus on y pense, plus ça a l’air surnaturel.

Tout d'abord, Volkswagen avait plutôt une bonne réputation concernant les émissions – sans doute GRÂCE au logiciel de triche – mais pas de manière spectaculaire. On ne peut pas affirmer que les moteurs Volkswagen battent la concurrence à plate couture. Cependant, les médias indiquent que les émissions de certaines particules sont autour de 40 fois supérieures aux limites légales aux États-Unis, sans le logiciel de tricherie. Ceci peut signifier deux choses : soit Volkswagen fait des moteurs particulièrement mauvais, soit ... les autres constructeurs ont des émissions plus ou moins similaires qui ne sont pas non-plus détectées, pour une raison ou une autre. Je ne prétends pas que les autres trichent également, je ne fais que poser la question.

Le deuxième aspect est, dans quelle mesure ont-ils triché ? La plupart d’entre nous savent que les chiffres tels que la consommation ou les émissions de particules, sont en grande partie théoriques. Est-ce que votre voiture consomme en moyenne ce qui est promis sur la brochure ? Ou faites-vous malheureusement partie de ceux qui semblent avoir eu le modèle qui consomme (sensiblement) plus ? Nous savons également que la différence entre la consommation théorique et réelle est causée par des choix techniques, tels que la longueur du rapport de la cinquième (ou sixième) vitesse. Si ce rapport est long, la consommation théorique a tendance à baisser, mais la consommation réelle a tendance à augmenter si on rétrograde plus souvent. Il m’est arrivé de conduire sur une grande distance avec une Škoda Superb 1.6 Diesel, et plus tard sur la même distance avec notre Škoda 2.0 Diesel. Le résultat ? Au moins 10% de consommation en plus avec le PLUS PETIT moteur alors que, théoriquement, ça aurait dû être l'inverse. En conclusion, il semble que dans l’industrie automobile, la conception est faite afin de réduire la consommation et les émissions dans des conditions théoriques. Sachant cela, je ne vois pas en quoi Volkswagen tricherait davantage, par rapport à ce qui a cours depuis de nombreuses années, et pour lequel les gouvernements et autorités ont beaucoup plus de responsabilités que l'industrie automobile.

Le troisième aspect est le plus déroutant. SI c’était vraiment de la triche, comment peut-on avoir osé prendre un tel risque ? Il semble difficile de croire que ce secret n’était partagé que par quelques-uns. En effet, la façon dont ce logiciel « fonctionnait » devait être connue par des centaines de collaborateurs chez Volkswagen, sinon plus. Comment est-ce qu’un manager a pensé pouvoir s’en sortir, sachant que des centaines de personnes en interne savent quelque chose qui peut coûter des milliards à la société si ça se sait. Un employé mécontent serait suffisant pour que l’information fuite.

Le dernier aspect, et nous ne le saurons probablement jamais, est de savoir ce que Winterkorn savait à ce sujet. D'un côté, il est tout-à-fait possible qu'il ne savait rien. Je dirige une entreprise de 250 personnes – une petite fourmi par rapport à Volkswagen – et je « découvre » quotidiennement des choses au sein même de mon entreprise. Et je ne n’apprécie pas et ne suis pas d'accord avec tout ce que je découvre. Je ne sais pas non-plus combien d’autre choses je ne connais pas, que je n’ai pas encore découvertes, et que je ne découvrirai peut-être jamais. Donc, de ce point de vue, oui, je crois qu’il est possible qu'il ne savait pas. D'un autre côté, je pense que les émissions de particules et la consommation sont d'une importance tellement primordiale dans l'industrie, que ce sujet doit souvent remonter jusqu’au niveau du conseil d'administration. Mon sentiment est que cela restera un mystère.

Au final, il est trop facile de pointer du doigt Volkswagen et Volkswagen seul. Les autorités et régulateurs devraient également faire leur introspection et revoir comment, et où, ils ont poussé l'industrie. Nous nous sommes mis dans cette situation avec la société toute entière, et pas seulement par les actions d'une – certes très grande – entreprise. Bien qu'il semble pour l'instant que ce soit Volkswagen qui va en payer le prix ; ce qui n’est peut-être pas juste.

Maarten van Leeuwen
Directeur Général du Groupe

Si vous souhaitez réagir à cet article, vous pouvez envoyer vos commentaires à club@alvey.be.

Articles précédents

    Est-ce l’ensemble de l’industrie automobile qui « triche » d’une façon ou d’une autre sur les chiffres des émissions et consommations ?

    Est-ce l’ensemble de l’industrie automobile qui « triche » d’une façon ou d’une autre sur les chiffres des émissions et consommations ?

     

    Certificats

    Contact